Les certifications et les diplômes officiels de français
LivreBlanc-FIPF

DES OUTILS NUMERIQUES DESTINÉS AU RESEAU
DES IF ET DES AF

> Le cours en ligne Frantastique, dans le cadre d’un partenariat signé avec la société Gymglish ;

> LingoZING , application de lecture de bande dessinée interactive et bilingue qui intègre à la lecture le son et les sous-titres en plusieurs langues en plus d’autres fonctionnalités ludo-éducatives ;

> SpeakShake, plateforme d’appel vidéo offrant la possibilité de mener des échanges linguistiques de 30 minutes afin de faire converser l’apprenant avec des locuteurs natifs.

> La bibliothèque numérique Culturethèque est une plateforme qui donne accès à des dizaines de milliers de ressources culturelles (presse, littérature, musique, vidéos, ressources FLE, etc.) et pour lesquelles un renforcement de la dimension pédagogique est programmée, pour venir en appui au développement des parcours linguistiques organisés selon les niveaux de langue.

Réseaux et outils

Les acteurs de la promotion de la langue française et des cultures francophones s’organisent et se fédèrent au sein de réseaux constitués autour de la Francophonie institutionnelle et de ses opérateurs (AUF, Université Senghor, AIMF, TV5MONDE), du réseau culturel français à l’étranger (services de coopération et d’action culturelle des ambassades de France, Alliances françaises – AF – et Instituts français – IF), des structures engagées dans la coopération éducative et linguistique en français (l’APEFE-WBI, la coopération suisse, etc.) et des acteurs nationaux.

Ils déploient leur action sur le terrain, avec l’expertise et l’appui des acteurs nationaux – enseignants et associations de professeurs, universités, société civile, etc. – ainsi que des opérateurs qui œuvrent au service de l’éducation, de la promotion de la langue française et des cultures francophones, du multilinguisme, de la formation de formateurs : l’APEFE, le Cavilam-Alliance française, la CCI Paris Île-de-France, le CIEP, le CLA, etc.

Nombre d’outils et de dispositifs sont élaborés à travers ce maillage institutionnel et l’expertise francophone mis au service des besoins de formation et de certification en français des enseignants, des étudiants et des professionnels, notamment grâce aux facilités d’accès et d’échanges offertes par les nouvelles technologies et les réseaux sociaux.

La mission d’enseignement du FLE et en français est enfin menée sur le terrain en premier lieu par les équipes pédagogiques et les enseignants des systèmes éducatifs nationaux, affiliés pour certains aux associations nationales des enseignants de français et à la FIPF (Fédération internationale des professeurs de français),  ainsi que des établissements scolaires et du réseau des AF et des IF.

Organisation internationale non gouvernementale créée en 1969, la FIPF est reconnue pour son rôle fondamental dans la promotion et la diffusion de la langue française dans le monde.

Forte de plus de 200 associations affiliées, qui rassemblent près de 80 000 membres bénévoles actifs dans plus de 120 pays, la FIPF est un acteur important au service de la communauté mondiale des professeurs de français et de la francophonie.

Elle s’appuie sur huit commissions organisées sur des critères géographiques : la Commission de l’Afrique et de l’océan Indien (APFA-OI), la Commission de l’Europe centrale et orientale (CECO), la Commission pour l’Amérique latine et la Caraïbe (COPALC), la Commission de l’Asie-Pacifique (CAP), la Commission de l’Europe de l’Ouest (CEO), la Commission du français langue maternelle (CFLM), la Commission d’Amérique du Nord (CAN) et la Commission du Monde arabe (CMA).

Elle a pour mission principale d’animer et de renforcer ce vaste réseau dont les membres sont les premiers vecteurs de diffusion du français, et s’efforce de répondre aux demandes des associations de professeurs de français pour les aider à développer de nouveaux projets, se moderniser et être plus efficaces dans leur activité au service des professeurs de français et pour améliorer la qualité de l’enseignement de la langue française.

Le réseau culturel des alliances et instituts français

La diplomatie culturelle française s’appuie sur le réseau des 96 Instituts français (directement rattachés aux postes diplomatiques ou ambassades de France), et des 773 Alliances françaises (structures de droit local, dont 307 sont conventionnées par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères) qui sont réparties dans le monde, et contribuent au rayonnement français, à travers la promotion et la diffusion de la langue et de la culture françaises.

Forte d’un réseau de 96 Instituts français, la diplomatie culturelle de la France s’appuie sur 168 centres de langues qui réunissent 219 931 étudiants en 2017, concentrés pour presque la moitié dans les salles de classe des Instituts d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, en Europe également pour presque 30 % des apprenants.

Répartition des effectifs des cours de FLE des instituts français par région en 2017
Répartition des effectifs des cours de FLE des AF par région en 2017

Elle s’appuie également sur 834 Alliances françaises (dont 705  enseignantes) présentes dans 132 pays et sur les 5 continents, qui déploient une offre culturelle riche (23 600 personnes par an aux événements culturels organisés par les AF dans le monde, et 3,3 millions de spectateurs/ visiteurs) ainsi qu’une offre de formation de français (467 496 apprenants en 2017, avec l’appui de 9 088 enseignants).

Une expertise francophone au service de la formation des enseignants

Une offre de formation est par ailleurs déployée dans le monde entier à destination des enseignants par des opérateurs tels que CAVILAM, le CIEP, le CLA , afin de faciliter l’intégration des TICE dans les apprentissages, l’élaboration de formations sur objectifs spécifiques, l’enseignement bilingue, etc.

Les universités d’hiver et d’été BELC du CIEP permettent par exemple aux professionnels de l’enseignement de la langue française et aux acteurs de l’enseignement du français et bilingue francophone de se former en fonction de leurs besoins pour la classe, le pilotage des cours de langue, la formation de formateurs, l’assurance qualité ou la coopération linguistique.

Les universités régionales- BELC permettent également de répondre aux besoins exprimés localement, à travers  des formations contextualisées, organisées conjointement par le CIEP et un opérateur du réseau culturel à l’étranger. Universités à vocation régionales, elles permettent une mobilisation à l’échelle de plusieurs pays d’une zone géographique.  

Des outils tels que la plateforme IFOS, le CLOM « enseigner le FLE aujourd’hui », CIEP+ et PROFLE+ permettent aussi aux enseignants de se former à distance, le réseau social dédié IFprof favorise pour sa part la mise en contact des enseignants du monde entier, et le projet Alliance 3.0 propose de faciliter, également à travers le numérique, l’accès à l’éducation et à la culture.

Les outils numériques en ligne et leurs usages dans l'apprentissage et l'enseignement du FLE, FOS, etc.

Etude sur les outils numériques en ligne et leurs usages dans l’apprentissage et l’enseignement du FLE, FOS

Dans le cadre du Rapport 2018 la langue française dans le monde, le CAVILAM -Alliance française a mené une étude sur les  outils numériques en ligne existants et qui sont à disposition des enseignants et des apprenants de français, livrant par ailleurs une vision synthétique de leurs usages dans les enseignements / apprentissages du français.

Les données collectées et analysées ont permis d’identifier les pratiques les plus courantes, les supports et moyens de médiation les plus utilisés, les outils et ressources les plus appréciés, ou encore de déterminer des profils types d’enseignants et d’apprenants.

Une synthèse, la totalité de l’étude ainsi que des annexes sont disponibles :

Une offre de certification au service de la formation

Les certifications et diplômes officiels de français constituent un véritable outil de coopération et de promotion de la langue française. Ils permettent de motiver, de graduer, d’évaluer les apprentissages, et de les valoriser dans le cadre de projets scolaires, de mobilités étudiantes, professionnelles comme d’intégration ou d’accès à l’enseignement supérieur.

Parmi ces certifications, certaines ont valeur de diplôme d’Etat, c’est le cas du DILF, du DELF, et du DALF (diplômes initial, d’études et avancé en langue française, délivrés par le ministère français de l’Éducation nationale et valables à vie). Tout comme les Diplômes de français professionnels (DFP), ils sont également reconnus comme des titres professionnels et sont de ce fait inscrits au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Fondés sur des critères internationaux, ils accompagnent un enseignement /apprentissage de qualité en français dans le cadre de la structuration des filières bilingues , de la formation continue des enseignants, du rayonnement des établissements scolaires partenaires ; et se sont en outre imposés comme des outils clefs pour la coopération éducative menée par les acteurs de la promotion de la langue française tels que les postes diplomatiques français à l’étranger.  

Au-delà de la diversité des contextes dans lesquels ils s’inscrivent pour valider des formations linguistiques de qualité, ils jouissent d’une image de marque et d’excellence dans le monde. L’atout majeur de ces outils, conçus et développés par le Centre international d’études pédagogiques (CIEP) et la Chambre de commerce et d’industrie Paris Ile de France (CCI), est en effet fondé sur leur reconnaissance internationale ainsi qu’un très large réseau de centres d’examens, qui ont déjà permis de valider dans le monde les compétences linguistiques en français de plus de 8 millions de candidats aux diplômes du DELF-DALF (depuis 1985, dans l’un de ses 1 253 centres d’examens); de 500 000 candidats aux Diplômes de Français Professionnel (DFP) depuis 1958 dans l’un de ses 500 centres;  et c’est sans compter près d’1 million de candidats aux tests du TCF depuis 2000, et de 280 000 candidats au TEF depuis 1998.

Répartition des candidats aux différents formats du diplômes DELF-DALF en 2017
Répartition des candidats aux différents formats de diplômes de français pro en 2017

Un dossier élaboré par l’Observatoire en collaboration avec la CCI Ile de France, le CIEP et le MEAE (disponible ici)  permet de présenter davantage dans le détail l’offre de certifications officielles de français mise à disposition du public, autour des thématiques suivantes :

  • Quelle(s) certification(s) pour quel(s) projet(s)
  • La valeur ajoutée des certifications pour les institutions éducatives, les entreprises, les professionnels du FLE

L’IFEF (Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation)

À l’issue du XVe sommet de la Francophonie qui a eu lieu à Dakar en novembre 2014, l’IFEF a été créé le 12 octobre 2017. Organe subsidiaire de l’OIF complémentaire à l’AUF, à l’Université Senghor, à la CONFEMEN et à la CONFEJES, l’IFEF est basé à Dakar et fournit une expertise technique aux États et gouvernements membres de l’OIF ainsi qu’à ses partenaires, au service des politiques éducatives, d’une éducation inclusive et équitable de qualité et de la formation tout au long de la vie, à travers les 5 programmes suivants :

> L’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM), qui participe au renforcement des compétences des instituteurs et des personnels de l’éducation, en poste dans l’enseignement en français;

> L’Initiative « École et langues nationales » en Afrique (ELAN-Afrique) qui vise la qualité de l’éducation, en particulier au cycle primaire à travers un enseignement bilingue français-langues premières des apprenants;

> La formation et insertion professionnelle des jeunes (FIJ), qui oeuvre avec les pays pour l’amélioration et l’augmentation d’une offre de formation professionnelle tournée vers les emplois d’aujourd’hui et de demain ;

> L’Appui aux innovations et réformes éducatives (PAIRE) pour aider les pays à adopter des innovations et à mener des réformes nécessaires, vers une école de qualité accessible pour tous, adaptée aux besoins actuels et futurs
(en lien avec les initiatives ELAN et IFADEM) ;

> Le dispositif d’enseignement de qualité du et en français à une échelle massive, pour l’amélioration des apprentissages et de la formation tout au long de la vie à travers le renforcement de la maîtrise langagière (et fédérant les programmes et actions de l’OIF, des opérateurs de la Francophonie, des acteurs nationaux, bilatéraux et multilatéraux).

La francophonie institutionnelle : bureaux et centres régionaux francophones, campus numériques francophones et instituts

Depuis 1970, les francophones peuvent s’appuyer sur un dispositif institutionnel voué à promouvoir la langue française et les relations de coopération entre les États et gouvernements membres ou observateurs de l’OIF.

L’Organisation internationale de la Francophonie (aux côtés de la CONFEJES et de la CONFEMEN) met en oeuvre la coopération multilatérale francophone aux côtés de quatre opérateurs: l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), la chaîne internationale de télévision TV5MONDE, et l’Université Senghor d’Alexandrie.

Elle s’appuie par ailleurs sur ses équipes présentes sur le terrain : représentations permanentes auprès des Nations unies, de l’Union africaine et de l’Union européenne, Bureaux et centres régionaux d’enseignement du français de l’OIF ; ainsi que le maillage des 36 Campus numériques francophones (consacrés au numérique) constitué par l’AUF et des quatre instituts de la Francophonie (consacrés à la formation, la recherche, au conseil et à l’expertise) qui permettent de compléter ce dispositif régional d’intervention : l’IFGU, l’IFIC, l’ESFAM et l’IFE.

CARTE DE L’AUF
2018 - AUF - Carte

LE CREFAP ET LE CREFECO

Le programme « français langue étrangère » de l’OIF s’appuie sur un dispositif original grâce à deux centres régionaux francophones (CREF) qui sont sous la responsabilité des bureaux régionaux, l’un pour l’Asie-Pacifique (CREFAP) créé en 1993 à Ho Chi Minh-Ville (Vietnam) l’autre pour l’Europe centrale et orientale (CREFECO) créé en 2005 à Sofia (Bulgarie). Ancrés dans leur environnement, les CREF jouent un rôle fédérateur et facilitent la coopération et les échanges entre les acteurs régionaux, nationaux et locaux agissant dans l’enseignement du et en français.

Le CREFECO organise des formations, des séminaires à l’intention de l’ensemble des catégories professionnelles de l’enseignement du français dans les systèmes éducatifs de ces 6 pays membres ( Albanie, Arménie, Bulgarie, ERY de Macédoine, Moldavie et Roumanie) : formateurs de formateurs, décideurs des ministères, inspecteurs, responsables des dispositifs nationaux de formation continue, professeurs universitaires des départements de langue française,  enseignants de français, enseignants des disciplines non linguistiques en français.

Il soutient également la réflexion pédagogique et la production de nouveaux outils pédagogiques d’enseignement de la langue française comme vecteur d’éveil sur des thématiques d’engagement citoyen (écologie, sport, prévention de la radicalisation, égalité femme-homme) , expérimente l’utilisation d’outils numériques pour l’enseignement et la formation à distance ( le projet « Jeunes enseignants débutants en action (JEDA) » a bénéficié à 80 enseignants d’Europe centrale et orientale),  organise depuis 2015 des Olympiades internationales de la langue française et des Camps d’été francophones, orienté vers les jeunes.

Le CREFAP développe pour sa part la coopération entre les pays francophones de sa région et avec les instances bilatérales et multilatérales de la coopération dans le domaine de la formation de formateurs, notamment à travers ma mise en place de séminaires de réflexion sur l’amélioration des systèmes éducatifs, ou encore l’ingénierie de la formation.

Il se positionne davantage comme un organe « coordonnateur » d’activités, lieu de concertation, d’échange de savoirs, d’expériences et d’informations. Entre autres actions, il a coordonné l’élaboration du dispositif de formation à distance fad-fle.net, et  accompagné le ministère de l’Éducation et de la Formation du Vietnam dans l’élaboration d’une méthode de français langue vivante 2 contextualisée, la méthode lv2 netado.vn, destinée à l’enseignement du français langue étrangère au secondaire.

DES OUTILS POUR LA DIFFUSION EN FRANCAIS

Pléthore d’autres outils et de ressources sont développés par les médias : ressources et programmes éducatifs en français diffusés par Arte (Educ’Arte), TV5MONDE (enseigner.tv5monde.com, apprendre.tv5monde.com, parlons-francais.tv5monde.com, application 7 jours sur la planète), RFI (RFI SAVOIRS, Le talisman brisé, Parlez-vous Paris ?), la RTBF, ou encore à travers les médias sociaux.

UNE VERSION BILINGUE FRANCO-KIRUNDI DU TALISMAN BRISÉ RÉALISÉE AVEC L’INSTITUT FRANÇAIS DU BURUNDI

En janvier 2015, Radio France Internationale a réalisé au Burundi la version franco-kirundi de la série Le Talisman brisé en partenariat avec l’Institut français du Burundi et le CELAB, dans le cadre du projet du MEAE pour la Francophonie dans l’Est africain.

En coopération avec l’Institut français l’équipe de production de RFI a réalisé la version bilingue avec une équipe locale artistique, linguistique et technique dans les studios de la radio scolaire nationale, la radio Nderagakura. Lors des 10 jours d’enregistrements, l’équipe de RFI a pu transmettre les «recettes » d’une fiction bilingue réussie et pédagogiquement pertinente. Une formation pédagogique et linguistique sur le concept bilingue et la coexistence harmonieuse des deux langues au Celab, une formation technique au mixage de ce format de fiction en immersion sonore et une formation artistique à la direction de l’acteur bilingue ont permis d’offrir un produit innovant aux  différents enseignants et apprenants du français au Burundi.

Le lancement de la diffusion de la série a eu lieu lors de la semaine de la Francophonie 2015 sur la radio Nderagakura et des livrets-CD d’apprentissage ont été distribué au grand public souhaitant s’initier au français. Pour le public scolaire, RFI a soutenu un projet de formation de 100 enseignants – relai à l’approche bilingue et à l’exploitation pédagogique de la série avec le livret – CD en complément à la formation initiale du programme scolaire.

La FIPF a également fait de l’outil numérique un de ses principaux atouts pour permettre à l’ensemble de son réseau de communiquer, de mutualiser ses activités et de se former (plateforme collaborative www.fipf.org) ; elle produit aussi des publications destinées à un public assez large Le français dans le monde » et supplément « Francophonie du Sud ») ou plus spécialisé Dialogues et Cultures », « Recherches et Applications »), et organise des congrès régionaux et mondiaux qui rassemblent des centaines de participants (congrès mondial à venir en juillet 2020 à Nabeul en Tunisie).

Educ’ARTE

ARTE propose à travers l’initiative Educ’ARTE (lancée en mars 2016) des outils pédagogiques favorisant l’accès à la Culture et l’apprentissage du français, de l’allemand et de l’anglais :

  • Plus de 950 vidéos, parmi le meilleur d’ARTE, sur toutes les disciplines, accessibles en illimité en classe, au CDI et à domicile.
  • Des fonctionnalités pour favoriser l’apprentissage des langues en français, allemand et anglais.

Deux types d’abonnements sont possibles: abonnement individuel de l’établissement ou abonnement collectif de la collectivité ou du réseau d’écoles. En France plus de 400 établissements sont aujourd’hui abonnés (Cette offre est destinée aux des établissements scolaires du primaire au lycée).

oif_go_further_icoPour aller plus loin…